Les journaux de sécurité sont conservés pendant une période d'au moins 6 mois

La conservation à long terme (au moins 6 mois) des journaux de sécurité permet de revenir suffisamment en arrière dans le temps pour retrouver l'origine d'une infection ou d'une malversation.

Grâce à la période de rétention des journaux de sécurité, le risque d'effacement de ces informations est diminué et la profondeur de recherche est améliorée.